Actualités

Doit-on tout dire à son conseil d’administration?

Bien que cet article soit orienté vers le milieu des industries et entreprises, il est intéressant de lire à ce sujet!

Doit-on tout dire à son conseil d’administration ? Cette question habite plusieurs PDG lorsqu’ils préparent les rencontres avec le CA. «Dire», et exposer ses faiblesses ou des éléments plus préoccupants de l’entreprise ou «ne pas dire», et risquer que ça nous rattrape.

 

Article complet

 

Doit-on tout dire à son conseil d’administration?

Les Affaires – 6 mai 2019

 

Doit-on tout dire à son conseil d’administration ? Cette question habite plusieurs PDG lorsqu’ils préparent les rencontres avec le CA. «Dire», et exposer ses faiblesses ou des éléments plus préoccupants de l’entreprise ou «ne pas dire», et risquer que ça nous rattrape. Notre position est claire: nous favorisons la transparence.

Notre expérience démontre que le fait de partager peu d’information avec ses administrateurs, ou de la contrôler, a pour conséquence un conseil d’administration peu engagé et inactif. Au contraire, un partage d’information proactif et fluide favorise le développement de la valeur ajoutée d’un conseil d’administration. Lorsque l’équipe de direction et le conseil agissent dans l’intérêt supérieur de l’entreprise et placent la pérennité de l’entreprise au sommet de leurs priorités, il n’y a pas de raison pour que la direction ou le CA se cachent mutuellement de l’information pertinente et essentielle.

 

Que feriez-vous à la place d’Élizabeth?

Prenez le cas d’Élisabeth, la PDG d’une entreprise manufacturière de l’Outaouais. Au cours des deux derniers mois, un de ses importants clients a rapporté, à au moins trois reprises, des défectuosités critiques dans les produits manufacturés et livrés par son équipe. Une fois, peut constituer un incident isolé. Deux fois, une coïncidence. Trois fois, ça devient préoccupant. La source de ce problème n’est pas encore connue. L’enquête interne avance. En attendant, Elizabeth se demande si elle doit partager ses préoccupations avec ses administrateurs. Que feriez-vous ?

 

La confiance, pierre angulaire de la relation avec le CA

Une relation de confiance fructueuse avec son conseil d’administration requiert de la transparence. À titre de leader de votre organisation, il est de votre responsabilité de dire au CA les choses comme elles sont et d’éviter les surprises. Communiquer clairement, promptement et complètement établit les bases d’une relation solide basée sur la confiance.

D’ailleurs, à l’aube de sa retraite, Yvon Charest, l’ex-président et chef de la direction d’IA groupe financier, déclarait l’automne dernier lors de la Grande soirée de gouvernance de sociétés qu’une des grandes leçons qu’il retient de son passage chez Industrielle Alliance, était l’importance d’être transparent avec son CA. Pour lui, cette transparence était essentielle. Il a expliqué à quel point un manque de transparence peut entraîner des conséquences néfastes pour l’entreprise.

D’ailleurs, les relations avec le conseil se détériorent habituellement à partir du moment où la confiance s’étiole. Votre habileté à communiquer les bonnes et les mauvaises nouvelles contribue à bâtir cette confiance.

Vous êtes PDG, pas super héros ni super héroïne!

Votre conseil d’administration est votre allié. Idéalement composés d’administrateurs possédant des compétences complémentaires et des expériences pertinentes à la croissance de votre entreprise. Ceux-ci ne demandent pas mieux que de réfléchir avec vous à la meilleure façon d’aborder les défis qui jalonnent la route de l’entrepreneuriat.

Vous êtes PDG, pas super héros ni super héroïne! Personne ne vous demande de cacher vos vulnérabilités. Personne n’est parfait. Vos administrateurs en ont vu d’autres. Ils sont capables de vous épauler en toutes circonstances.

Donner de l’information utile

Prenez le temps de définir avec vos administrateurs la nature de l’information qu’ils souhaitent recevoir. Profitez-en pour préciser le niveau de détail, le format et la fréquence à laquelle cette information doit être partagée. Nous remarquons que peu de conseils prennent le temps de préciser ces balises qui s’avèrent fort utiles afin d’établir une saine collaboration entre le PDG et le conseil d’administration.

La transparence permet des rencontres de CA plus productives

Le véritable défi ne consiste pas à transmettre l’information. Il réside dans le véritable partage de celle-ci. Chaque rencontre, réservez un bloc d’une quarantaine de minutes pour des questions de fond. Cette conversation vous permettra de mettre à profit les compétences, l’expertise et le réseau de contacts de votre CA et de tenir une conversation bidirectionnelle plutôt qu’un simple transfert d’information unidirectionnel de votre part vers votre CA.

 

Les rencontres de CA sont productives uniquement si vous avez le sentiment qu’elles ont fait avancer les choses. Il est tout à fait adéquat de partager avec votre CA vos questionnements quant à la façon de structurer un partenariat de façon optimale ou d’aborder un nouveau marché. C’est dans ces moments et lors de ces conversations que les administrateurs démontrent toute leur pertinence.

La décision d’Élizabeth

Quant à notre entrepreneure du début, Elizabeth, elle a finalement choisi de partager son enjeu de production avec son conseil d’administration. Bien lui en prit. En effet, un de ses administrateurs avait vécu une situation similaire quelques années auparavant. Les échanges se sont avérés extrêmement positifs. Ils ont permis à Elizabeth de jeter les bases d’une stratégie pour traiter de cette situation. Cette conversation a également pavé la voie à un CA plus soudé et plus engagé envers le succès de l’entreprise. Il n’en tient qu’à vous de faire de même.

 

Source : Les affaires

2019-06-01T09:38:41+00:00 1 juin 2019|Articles CDC|